Accueil  > Les chemins secrets du Langtang

Les chemins secrets du Langtang

Une belle découverte !

J’ai découvert la vallée du Langtang en 2011 et chaque année (sauf en 2015) j’ai pu retourner marcher là bas. Cet endroit m’a tout de suite charmé avec ses sommets, ses habitants, ses yacks et l’impression que l’on peut facilement prendre de l’altitude dans les nombreuses petites vallées adjacentes. En bref, une montagne à taille humaine même si certains sommets dépassent les 6500 m. Quelques belles bossent offre la possibilité de réaliser des belvédères aux vues splendides !
Novembre 2016, c’est avec joie, mais aussi émotion que notre petite troupe remonte la vallée du Langtang. Nous imaginons rapidement à la vue des glissements de terrains et des nombreuses maisons détruites, l’enfer qu’ont vécu les habitants. Suite au séisme, la montagne et les séracs ont dévalé les pentes jusqu’à Langtang Village. La gorge serrée, nous avançons à travers la coulée morainique... le village a en grande partie disparu emportant aussi de nombreuses personnes.
Aujourd’hui les habitants veulent aller de l’avant ! Tout au long du chemin, de nouveaux lodges se sont construits et les projets ne manquent pas pour enfin retrouver un tourisme de trekkeur.
A Kyanjim Gompa nous avons récupérer des tentes. Notre équipe de porteurs (Tamang et Gorka) s’est agrandi. Il nous fallait 4 jours d’autonomie pour aller jusqu’à Morimoto Base Camp. Fini les lodges, places aux bivouacs milles étoiles ! Au fur et à mesure de notre avancée, la vallée, entourée des sommets et de leurs glaciers, nous offrait des paysages magnifiques et sauvages. Il y avait nous et les yacks !
Nous avons pu remonter jusque dans la petite vallée du Bhemtang Ri (Morimoto).
Retour ensuite vers Kyanjim Gompa pour refaire des provisions. Toute l’équipe est prête et acclimatée pour l’ascension du Tsergo Ri. Une météo exceptionnelle nous suit depuis le début du périple. Tempête de ciel bleu ! (Nous ne verrons pas un nuage du voyage).
Arrivée au sommet, 360° de montagne s’offre à nous. Glaciers, sommets altiers, cols, grands plateaux enneigés, crêtes sans fin, etc. Le bonheur !
Nous rejoignons ensuite le camp de base du Yala Peak et installons nos tentes. Viendra ensuite un magnifique couché du soleil face la grande paroi du Langtang Lirung (7227m).
Le lendemain, repos pour une partie du groupe et ascension pour Laurent et moi-même du Yala Peak. Une ascension à l’itinéraire délicat au vue de l’instabilité des éboulis. Mais quelle récompense une fois arrivée ! Nous sommes au coeur de la vallée !
Retour à Kyanjim Gompa pour fêter ça ! On ramène plein de belles images et une petite découverte qui me permettra d’améliorer le futur trek.
Le voyage continue et nous rallions le bas de la vallée pour nous retrouver chez Gyalsang et Nimbuti à Thulo Syabru. Bon repas, musiques, balades, rires et échanges.
On se permet même de reprendre de l’altitude pour aller voir Mingmar et Kanshi dans leur magnifique lodge de Mukharka.
Le matin, le groupe décide d’aider Kanshi à faire un stock de bois mort (nous sommes dans le parc national). Certains ramassent, d’autres portent ou débitent le bois avec haches et Koukouri. Le stock est fait, l’hiver peut arriver.
Retour à Kathmandu avec la tête encore là haut !
L’équipe de choc :
Anne, Joelle, Chacha, Nathalie, Michel, Laurent.
Un grand merci à l’équipe des porteurs, à Thula et bien sur à l’agence Hidden Shangrila qui comme toujours, nous assure d’une grande qualité de prestation.

Pierre
Décembre 2016.